Choisir ses ampoules pour un éclairage écono et écolo

De plus en plus conscients de leur impact écologique, les ménages commencent à revoir leur consommation en électricité. À ne citer que l’éclairage, sachez que les ampoules consomment entre 400 à 600 kWh par an, soit 15 % de la consommation énergétique du foyer.

maisonverte

Heureusement, les ampoules à économie d’énergie permettent de diminuer ce taux et il existe des méthodes d’installation plus ingénieuses.

Lampes à basse consommation, des avantages considérables

Pour réduire leur consommation énergétique, de nombreux pays interdisent désormais l’utilisation des ampoules à incandescence classiques. De leur côté, les particuliers ont vite compris que les lampes fluocompactes étaient nettement plus intéressantes, parce qu’elles ont besoin de 5 fois moins d’énergie et ont une durée de vie 10 fois supérieure à celle des modèles à incandescence.

Et même si les lampes à basse consommation sont plus coûteuses à l’achat, il s’agit d’un investissement rentable sur le long terme avec un surcout initial amorti en deux ans. Outre une économie de 10 euros par an sur chaque ampoule, ces lampes de dernière génération contribuent également à préserver l’environnement. Qui plus est, certaines boutiques comme http://www.espaceampouleled.fr, proposent tout un tas d’ampoules à des prix défiants toutes concurrence ce qui vous garanti une double économie.

Bien étudier l’emplacement des lampes

Comparées aux ampoules à incandescence, celles à basse consommation sont jugées plus faibles. Pour y remédier, il va falloir bien calculer la puissance en watts des ampoules. Sachez que 95 % des énergies des ampoules classiques sont dépensées en énergie, ce qui n’est pas le cas avec les lampes fluocompactes. Pour vous donner une idée, une lampe à basse consommation de 20 W équivaut à une ampoule classique de 100 W.

Ampoules2

Faites donc le calcul pour obtenir la même qualité d’éclairage qu’avec les ampoules à incandescence. Au niveau des modèles de lampes à basse consommation, vous avez aujourd’hui le choix entre différents types de fixation (baïonnette, vis, etc.), de possibilité de variation de lumière et d’une meilleure qualité d’éclairage.

En guise de mise en garde, sachez que les ampoules fluocompactes ne supportent pas d’être éteintes ou allumées tout le temps. Pour éviter cela, ne les placez pas dans le couloir, la salle de bain et toute autre pièce où l’usage de l’interrupteur est multiplié par deux.

Et qu’en est-il des luminaires

Outre l’aspect fonctionnel, les luminaires apportent une touche décorative à nos intérieurs. Et même s’ils sont équipés de lampes halogènes, ils consomment encore beaucoup d’énergie. Ce qui amène donc à remplacer les luminaires par des lampes à basse consommation qui ont besoin de 6 fois moins d’énergie. Vous avez également les lampes à LED ou diodes électroluminescentes qui ne nécessitent que de 1 watt et ont une durée de vie moyenne de 12 ans.

Enfin, les solutions sont nombreuses pour un éclairage à la fois économique et énergétique dans toutes les pièces de la maison. Cependant, il ne faut pas oublier que les lampes fluocompactes contiennent une infime quantité de mercure et il est important de les recycler.

Enfin pour les plus écolos d’entre nous, j’ai vu dernièrement un petit bricolage qui consiste à transformer ses ampoules en soliflore, l’idéal pour donner une seconde vie à vos ampoules usagées.

 

 

 

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *